mardi 28 décembre 2010

Chronique d'une rizière (suite)

 On parlait de tout et de rien. Surtout de rien . Se disant ,ne faisant rien bienque sachant qu'il restait tout à faire .Une impression que rien ne bougeait autour de soi . Se donnant l'illusion de n'avoir rien à faire d'autre que rêver en surveillant le vol des aigrettes .
Insouciance que ne partage pas le paysan averti qu'il est d'avoir semé à temps pour que sa rizière soit parée d'un bel habit vert tendre lorsqu'arrivera le Têt.Depuis quelques jours ,il s'active avec obstination .Renforcer les diguettes,labourer,irriguer,niveler ,semer . Et veiller à ce que la semence lève. Le temps du Têt viendra bientôt et l'on n'aura alors rien d'autre à faire qu'aimer,boire et manger . Il me reste à peindre .
Encre,pigments,crayons de couleur sur papier "do" (Viêtnam) . 58 x 105 .

mardi 7 décembre 2010

L'odeur de la terre

brou de noix, encre ,indigo sur papier "do" ( Viêt Nam ) . 20 X 30 .

Je me suis approché .Le tracteur peinait bruyamment dans la rizière .Les socs s'enfonçaient dans un gargouillement de vase . Un sillon noir luisant laissé dans son passage dégage une lourde odeur de bourbe . Comme un échiquier , chaque parcelle se découpe en nuances de noir .

vendredi 26 novembre 2010

Immobilité apparente.

encre et craies graphites sur papier "do" ( Viêt Nam ) . 20 x 30 .

Ne rien faire . Laisser à la nature le temps de travailler.Il semblerait en cette saison que les hommes ont pris ce parti.Les abondantes précipitations ont transformé les rizières en étang boueux. Le soleil est revenu .L'eau est restée.
Faisant le bonheur des buffles qui viennent y paître et se vautrer ,toujours accompagnés des aigrettes blanches. De temps à autre, un paysan vient pour nettoyer les abords ,remonter la terre sur les diguettes ... Préparatifs des labours d'hiver. Immobilité apparente .

dimanche 21 novembre 2010

Traces

encre et brou de noix,craies graphites sur papier "do" (Viêt Nam ) . 42x65

Notre génie des eaux serait-il calmé ? Sa colère épuisée s'en est retourné bouder dans les nuages lointains.
Sans manquer de laisser ci et là quelques traces de ses oeuvres .Dont personne ne semble s'inquiéter . Bien au contraire, ce déluge a nourri la rizière .Bientôt viendra le moment d'ateler le buffle pour labourer la terre nourricière . Ainsi coulent les saisons

vendredi 19 novembre 2010

Pêcheur de rizière

encre de Chine, craie graphite sur papier "do" (Viêt Nam) . 20x30 .

Savez-vous pêcher dans une rizière?Les pluies abondantes,les débordements sont des manifestations des génies.Et ce depuis des millénaires.A quoi bon s'en tourmenter ? La sagesse veut qu'on y trouve son avantage.Les rizières inondées abritent dans leurs fonds vaseux des petits poissons .Ce matin,j'allais observer quelques pêcheurs installés sur la diguette .Une longue perche en bambou,un fil de nylon roulé sur une bobine tenue à la main.L'appât tombe hasardeusement à la surface miroitante d'une flaque.Un rond dans l'eau. Geste répété inlassablement,patiemment. Je ne sais ce qui dans cette familière et simple activité me rappelait cette insensé occupation consistant à vouloir extraire de la surface immobile de la feuille blanche la trace insaisissable d'un souvenir.

lundi 15 novembre 2010

Un musicien que j'ai connu .


encre de Chine,craie graphite sur papier "dzo" (Viet Nam ) . 20 x 30 .

http://www.youtube.com/watch?v=mXuzLRVi6qk


J'ai connu un musicien qui curieusement était un musicien qui ne jouait pas de musique.Il avait joué dans une époque que je ne pouvais pas connaitre car c'était avant.C'était une époque où il était musicien et qu'il jouait de la musique .Il ne savait presque faire que ça d'ailleurs. Et puis, il y a du avoir un jour ou quelque chose .Une corde au violon qui se brise ça doit faire un bruit à rendre sourd .Comme un coup .Ou un doute. Après, il jouait plus . Il avait tellement joué pour les autres que plutôt qu'être un gacheur il a posé son instrument et ne l'a plus touché . Il a préféré comme on dit aller cultiver son jardin. Avec le même souci de bien faire son travail de jardinier il allignait ses rangées de légumes,respectait la terre avec amour et la nourrissait de ses mains.Ses mains qui avait été celles d'un musicien.

vendredi 5 novembre 2010

Chronique d'une rizière :le génie des eaux .

encre de chine,pigments,craies graphite sur papier "do" ( 42 x 65 )

Il pleut.Depuis combien de jours ?Je n'arrive pas à compter.Depuis une éternité.Inquiet.
J'observe,je traque les prédictions météorologiques à l'horizon des nuages.
Il pleut.La rizière inondée a des allures de lagune où les buffles seraient les vaisseaux.
Quelle quantité d'eau un nuage peut-il contenir?
Quelle quantité d'eau la terre peut-elle absorber?
Une légende raconte qu'un génie des eaux revient chaque année se quereller avec un génie des montagnes.Ancienne rivalité pour les beaux yeux d'une princesse annamite.
Et si ,par malheur,le génie aqueux venait à vaincre son rival agraire ? Oiseaux de mauvais augures ... Sans compter l'alliance rassurante des hommes avec le génie montagnard.
Ils ont la sagesse de laisser un temps au génie hydrique de pisser tout son soûl.Le génie des hommes est plus grand qui les fait avec patience rebâtir digues et ponts .

dimanche 24 octobre 2010

Chronique d'une rizière

Série de petits formats (20 x 30) , encre de Chine et brou de noix ,craie graphite sur papier "do"

Installé dans mon atelier,face à la rizière, je peints . Théâtre de la vie où la nature se met en scène .

lundi 18 octobre 2010

CLIMAT (S) : orages .

Petits formats (20 X 30 ) . Encre,pigments,craies graphites sur papier "do" (Vietnam)

Elle marche toute pliée en deux . Ses jambes semblent à peine soutenir ce corps tout frèle dans le vieux pantalon retroussé au-dessus des genoux. Elle entre dans l'eau de la rizière , marche dans la boue.On dirait qu'elle glisse dans l'eau. Sa bufflesse attachée à un pieu par une longue corde la voit venir. Elle la connait, elle la sent et attend . Doucement, avec des gestes d'une infini douceur la vieille femme va laver l'animal .Elle puise l'eau dans une boite et la laisse ruisseler sur le dos de la bête . Elle la caresse , passe sa main sur le cuir . Elle lui parle . Que lui dit-elle ? Qu'elle n'a qu'elle pour unique richesse ? Que la buflesse est comme elle ,une bonne mère ? Il est tard . Bientôt il fera nuit . Au loin , un orage gronde .

dimanche 17 octobre 2010

CLIMAT (S)






Petits formats ( 20 x 20 ) . Encre, pigments ,craies graphites sur papier "do " .

samedi 16 octobre 2010

vendredi 15 octobre 2010

MOUSSON

" Pluies de mousson
Dans la rizière inondée
Seules les grenouilles se réjouissent."

mardi 27 avril 2010

Les jours

encre de Chine, pigments sur papier "do" (Vietnam) . 50 x 70

Des jours s'échappaient
Il fallait en marquer la trace
Pour que le fil ne soit pas rompu.

vendredi 26 mars 2010

Je m'étais éloigné

" Je m'étais éloigné
Traçant sur cette terre
Un lieu où t'abriter."

brou de noix , encre et pigment indigo sur "giây do " (32x32)

lundi 1 mars 2010

ARBRE ( 2 )

" Premier mois de l'année
Souvenir des parents disparus
Le vieil arbre est toujours là . "


encre de Chine et pigments sur "giây do " ( 30 x 60 )

vendredi 26 février 2010

dimanche 21 février 2010

jeudi 18 février 2010

Cinquième jour du Tet

" Premières heures du matin
A la cime des nuages
Encore les traces de la nuit . "


( cinquième jour du Tet . 18/02/2010 )

Quatrième jour du Tet .


" Fumée de l'encens
Accompagne nos ancètres
Juste une légère brise . "


( quatrième jour du Tet . 17 / 02/2010 )

vendredi 12 février 2010

Cette terre

Cet horizon qui peut sembler plus
Ou moins de l'eau où l'air se dissout
Et la terre s'ouvrir pour nourrir les hommes.

( brou de noix ,pigment indigo et encre de Chine . 30 X 30 )

mardi 9 février 2010

Embarcadère

" Calme et vacante une eau étale face au couchant,
Des îlots éparpillés se fondent dans le vert lointain.
Sur l'onde hénnissements de chevaux ponctués de coup de rames ;
Sous les saules, attente insouciante du retour de la barque.
Bacs de sable, touffes d'herbes, mille mouettes se dispersent ;
Champs et rizières à l'infini, s'envole l'unique aigrette . "

WEN T'ING-YUN ( 818- 872 )

encre de Chine,pigments,crayons sur papier "do" (60 x 60 )

En passant ...

" Dans les brumes, près de l'île, on amarre la barque.
Au crépuscule renaît la nostalgie du voyageur.
Plaine immense : le ciel s'abaisse vers les arbres ;
Fleuve limpide : la lune s'approche des humains. "
Wang Wei ( 701-761)

encre de Chine,pigments,crayons sur papier "do" (60 X 60 )

Voyage

" Voyageur maritime
En sa barque de vent,
Oiseau fendant nuage
Par- delà tout, s'efface."
Li Po ( 701-762)

encre et pigments ,crayons sur papier "do" (60 x 60)

vendredi 29 janvier 2010

jeudi 28 janvier 2010

Réfléchissant


" Réfléchissant :comment se lever en silence et approcher de la toile sans que l'espace à nouveau bascule, d'un coup, dans les battements d'ailes et les innombrables cris rauques ?"
Yves BONNEFOIS . ( Derniers raisins de Zeuxis )

encre de Chine et pigments sur papier ( giây do ) . 58 x 94 .