mardi 28 décembre 2010

Chronique d'une rizière (suite)

 On parlait de tout et de rien. Surtout de rien . Se disant ,ne faisant rien bienque sachant qu'il restait tout à faire .Une impression que rien ne bougeait autour de soi . Se donnant l'illusion de n'avoir rien à faire d'autre que rêver en surveillant le vol des aigrettes .
Insouciance que ne partage pas le paysan averti qu'il est d'avoir semé à temps pour que sa rizière soit parée d'un bel habit vert tendre lorsqu'arrivera le Têt.Depuis quelques jours ,il s'active avec obstination .Renforcer les diguettes,labourer,irriguer,niveler ,semer . Et veiller à ce que la semence lève. Le temps du Têt viendra bientôt et l'on n'aura alors rien d'autre à faire qu'aimer,boire et manger . Il me reste à peindre .
Encre,pigments,crayons de couleur sur papier "do" (Viêtnam) . 58 x 105 .