jeudi 15 septembre 2011

S'arrêter, prendre le temps...

Je me suis arrêté au jardin. Une araignée tissait sa toile. Fascinant spectacle d'une incroyable géométrie spatiale. Elle se laisse tomber le long d'un fil invisible puis remonte jusqu'à un point qu'elle semble avoir marqué. Son centre autour duquel elle va tisser les fils avec une incroyable régularité. Comme si elle agissait selon un programme imaginé par un génial informaticien. Sa progression est comme une danse rythmée, les doigts agiles de la dentelière. Et puis, je suis retourné dans l'atelier.