jeudi 27 octobre 2011

Sept milliards et nous

Je me suis réveillé comme chaque matin
tu étais affairée dans la cuisine odeur du thé vert
la pluie était matinale les nuages lourds de la mousson
la télévision débitait ses nouvelles
rien sur la Somalie les enfants meurent de faim
on s'arrange pour recapitaliser les banques
demain sept milliards d'êtres humains attendront .